Autoroute Tanger-Asilah Deux personnes carbonisées et deux autres décédées dans un accident de la route

Autoroute Tanger-Asilah Deux personnes carbonisées et deux autres décédées dans un accident de la route

Un horrible accident de la circulation s’est produit lundi dernier sur l’autoroute Tanger-Asilah, lorsque deux voitures légères sont entrées en collision latéro-frontale alors qu’elles roulaient sur une autoroute.

Selon une source officieuse qui rapporte le témoignage oculaire d’un automobiliste présent peu de temps après sur le lieu du sinistre, la première voiture qui était chargée d’effets vestimentaires de contrebande et qui roulait en direction d’Asilah, était suivie de la seconde voiture transportant des produits pharmaceutiques dont certains inflammables comme de l’alcool à 90°.
Soudain, pour des raisons inexplicables, la première voiture aurait subitement fait demi-tour pour rouler en contre-sens de l’autoroute, ce qui aurait surpris le conducteur du deuxième véhicule roulant à une vitesse élevée et à une distance assez rapprochée qui ne lui auraient pas permis d’esquiver l’obstacle arrivant en contre-sens d’où la brutale collision latéro-frontale entre les deux voitures.

Les matières inflammables auraient ainsi vite favorisé la déclaration d’un incendie à bord de la voiture chargée de médicaments dont les deux passagers ont été carbonisés avant l’arrivée des secours, pendant que les deux occupants de la voiture de contrebande sont morts sur le coup.

Alors que les corps des victimes étaient transportés à la morgue par les moyens de la Protection civile, des éléments de la gendarmerie royale ont fait dégager le passage aux nombreux véhicules qui sont rassemblés sur le lieu, et procédé au constat d’usage.

La question qui reste posée, c’est pourquoi le conducteur du premier véhicule a-t-il subitement fait un demi-tour périlleux sur l’autoroute ? Cette interrogation trouverait une explication logique dans la supposition d’un personnage proche du milieu de la contrebande qui impute ce comportement au fait probable que ce conducteur aurait reçu un coup de téléphone d’un véhicule-éclaireur qui roulait à distance devant lui, l’informant de l’existence d’un barrage de gendarmes ou de douaniers sur la route.
« C’est une pratique courante chez les trafiquants de tous genres », assure l’intéressé.






Partager ceci :
رابط مختصر للمقالة تجده هنا
http://lejournaldetangernews.com/sitefrancais/news208.html
Par : Administrator
Total Views
Nombres commentaires : 0
Envoyer un email à un(e) ami(e) Version imprimable
Ajouter votre commentaire
    Vos commentaires